ET SI VOTR CORPS ETAIT TROP ACIDIFIE? Comment corriger l’acidité de l’organisme ?

Dans nos pays civilisés tous les organismes des personnes aux maladies chroniques et graves sont trop acidifiés. C’est le véritable fléau des pays riches.
Mais sachant que le bon nombre de maladies dites graves  ont à l’origine une acidité excessive de l’organisme, il est important de pouvoir corriger le terrain acide. On peut soigner les troubles liés à l’acidité du terrain en supprimant toutes les causes d’acidification. On peut agir ici sur :
a) l’alimentation en réduisant des apports acides. On devrait  privilégier les aliments les moins acidifiants et les plus riches en micronutriments basiques. Il sera conseillé  de :
  • réduire l’apport de protéines et de fromage,
  • alterner les protéines végétales et animales,
  • limiter au maximum la consommation de céréales raffinées, de sucre et de produits sucrés.
Notons que le régime alimentaire riche en végétaux et céréales alcalinise et  la viande acidifie.
Mais l’apport de protéines malgré leur caractère acidifiant est indispensable car la trame de tissus dans lesquels les minéraux viennent se fixer est faite de protéines. Par contre les produits laitiers n’étant pas composes de tissus cellulaires, sont moins acidifiants que les viandes ou poissons.

  • On pourra également diminuer les aliments acides : agrumes et fruits acides, fruits peu mûrs, oseille, aubergine, rhubarbe, cresson, épinards, choucroute, aliments lacto-fermentés, tomate (surtout cuite) ; yaourt, lait fermenté, vinaigre, cornichons.
  • De l’autre côté il sera utile de consommer au quotidien une grande variété et quantité de légumes de saison et de privilégier les aliments particulièrement alcalinisant : banane, pomme de terre, carotte, fenouil, céleri, avocat, châtaigne, noix du Brésil, amande, algues, graines germées.
  • Il est également nécessaire de rétablir le métabolisme digestif afin de rééquilibrer la flore intestinale Pour cela on pourra mettre l’accent sur des associations alimentaires simples (ce qui rendra la digestion plus rapide) et  sur une mastication suffisante.
  • Il est aussi important de boire suffisamment, car une consommation généreuse de liquides favorise aussi les éliminations.
b) On peut favoriser l’élimination des acides par  une activité physique et  des exercices respiratoires. L’exercice physique  en provoquant des sudations plus abondantes  augmente l’élimination des acides par la peau. Une activité physique soutenue fait également augmenter les apports d’oxygène et la vitesse de circulation du sang.  Ainsi beaucoup d’acides peuvent être brûlés quand  l’oxygénation des tissus devient meilleure. Notons que la sueur obtenue par l’exercice physique est beaucoup plus chargée en déchets que lorsque des procèdes plus passifs comme le bain chaud et le sauna. Alors pourquoi pas une bonne marche au grand air!

c) On devrait apprendre à gérer positivement le stress .
d) Il est nécessaire de favoriser le drainage des acides et d’apporter des oligoéléments et des minéraux alcalins. De nombreuses techniques et divers compléments alimentaires peuvent être utilisés :
Neutraliser et éliminer les acides par cures de désintoxication et de revitalisation.
On peut neutraliser les acides par  une supplémentation alimentaire adéquate, incluant une base de calcium et de magnésium. Des cures de préparations minérales alcalines : les acides sont neutralisés dans les tissus et le sang peut ainsi les accepter sans avoir à modifier son pH. La nécessité de maintenir le sang à un pH stable empêche toute sortie massive d’acides des cellules vers le sang.
On peut favoriser le drainage des acides par les émonctoires ou portes de sortie des acides qui sont les reins et la peau. 
La stimulation du travail rénal se fait à l’aide de plantes diurétiques (l’artichaut, les queues de cerises, l’aubier de tilleul, la bruyère, l’ortie, le frêne). Particulièrement conseillé ici : l’infusion de feuilles d’ortie, la décoction de queues de cerises, les macéras glycérines de genévrier ou de bouleau. Une consommation généreuse de liquides favorise aussi l’élimination.
L’élimination des acides se fait aussi par la peau  par les glandes sudoripares. On peut favoriser l’élimination des acides par hydrologie (bains chauds, sauna, enveloppements) ou par des plantes médicinales. Ce sont les plantes sudorifiques qui augmentent la sudation : sureau, tilleul en infusion, bardane en décoction par une bonne élimination rénale et intestinale. C’est la raison pour laquelle une à deux cures de désintoxication par année font partie d’un bon programme de prévention.
On peut indiquer d’autres techniques ou cures de désintoxication : le jeûne, les mono diètes, La cure de raisin, les graines germées (en tant qu’aliment alcalinisant par l’excellence), cures de spiruline, d’eau de mer etc.
 f) utilisons les lois de la nature pour réparer nos maux, car  tous les médicaments acidifient l’organisme.  

 



Sources
L’équilibre acido-basique Christopher Vasey
Les graines germés Jean-Marie Delecroix
L’équilibre acido-basique Valerie Vidal Biocontact nr 195
Faite de vieux os  Dominique Hunka Gely, Frédéric Boukobza  Pluriel Nature nr 85

Related posts

Leave a Comment