Argile qui guérit

argile qui guérit
Savez-vous que l’argile peut être efficace là ou les antibiotiques échouent. C’est le cas de la contamination par le vibrion du choléra – la bactérie qui n’est pas virulente par elle-même mais par les poisons qu’elle secrète. Si les antibiotiques sont actifs contre cette bactérie, ils sont inopérants face aux toxines, qu’elle secrète.  Mais l’argile a la capacité de fixer la toxine, c’est ce qui permet de la retirer de l’eau (donc prévenir l’infection)  et guérir les malades déjà atteints.
  • Pour nettoyer l’eau d’un verre contaminé par des germes, il suffit de couvrir la surface d’une fine couche de poudre d’argile verte. Dès qu’elle tombe au fond, l’eau est potable.
  • Les rois et princes européens consommaient l’argile pour empêcher de se faire empoissonner.
  • Une cure d’argile peut revitaliser le foie  d’une personne alcoolique atteinte de cirrhose.
 

Les animaux (sauvages et domestiques) savent instinctivement que l’argile est bonne pour les petits et grands maux. Donc lorsque un animal est  blessé ou malade il va instinctivement  boire de l’eau argileuse ou se rouler dans la boue d’argile.  Les hommes se sont rendu compte de cet exceptionnel pouvoir vital de l’argile il y a bien longtemps. Par exemple les Egyptiens utilisaient l’argile pour la momification. La Bible évoque que Jésus s’est servi de l’argile pour guérir l’aveugle. Gandhi vantait aussi ses bienfaits.  L’argile est simple d’utilisation et peu couteuse. Mais elle ne peut pas tout faire toute seule. Elle nécessite également une régularité d’application. Pour certains maux il faudra continuer les applications de l’argile pendant plusieurs semaines, voir plusieurs mois. Mais pour d’autres maux il suffira de quelques jours d’application.
Actions  de l’argile :
L’argile a de multiples propriétés. Elle possède un grand pouvoir d’absorption du mal. Elle pompe littéralement les matières morbides.  L’argile n’a pas seulement la capacité de fixer les déchets logés sur la surface (adsorption), mais aussi d’attirer les déchets logés dans les organes profonds. L’argile a aussi des foncions de réparationd’anti-inflammatoire et d’antidouleur. Elle exerce une action antibactérienne et anti virale. Par exemple elle nettoie l’eau souillée, inhibant non seulement les bactéries, mais aussi les  virus et les toxines. Ne craignez donc pas d’infecter des plaies car l’argile est stérile. Les particules argileuses attrapent facilement les virus, d’où l’application de l’argile smectitie dans le traitement de gastro-entérites.
Elle joue aussi le rôle d’antipoison. L’argile prise en interne tout en restant dans le tube digestif parvient à récupérer les poisons, exemples : l’arsenic, la strychnine- la fameuse « mort-aux-rats,  même lorsqu’il est déjà passé dans le sang (par un phénomène dénommé dialyse intestinale). Elle est aussi efficace  contre le mercure. Les rois et princes européens consommaient de l’argile pour empêcher de se faire empoissonner.
Elle peut aussi avoir une action reminéralisante. Grace à sa richesse en oxyde de fer elle fait remonter le taux de fer dans le sang prise par voie interne. Elle est aussi riche en silice et contient de nombreux sels minéraux : le phosphate, l’azote, la chaux, la potasse, la magnésie, facilement assimilables par l’organisme (sous forme d’oxydes de silice, des bioxydes de silice ou silicium, oxydes et bioxydes d’aluminium, de fer , de calcium, de sodium, de magnésium, de potassium, traces de soufre, titane, manganèse, phosphore et zinc).
Sources
La méthode France Guillain  France Guillain
Manuel de détoxication Christopher Vasey
Antibiotiques naturels Docteur Jean-Pierre Willem
Les vertus de l’argile Germaine LLodra Marcon Pluriel nature nr 88
L’argile : un décontaminant universel Jade Allègre Biocontact nr 221

Related posts

Leave a Comment