Comment faire un cataplasme d’argile?

argile cataplasme comment faire

Comment faire un cataplasme d’argile?

L’argile est simple d’utilisation et peu couteuse. Mais elle a besoin de temps et de régularité. En moyenne il est préconisé de poser le cataplasme durant 2 heures.  Il vaut mieux poser un cataplasme même moins longtemps mais tous les jours, car les cataplasmes vont aller chercher d’abord  sous la peau et puis plus loin des éléments indésirables qu’elle attire jusqu’à l’extérieur,  donc l’application régulière  permet d’aspirer les toxines plus éloignées. L’argile en cataplasme peut être utilisé pour décongestionner les organes profonds, l’argile peut vider des kystes et des ganglions enflammés,  débloquer des articulations, résorber des tumeurs et des kystes, résorber les entorses, les foulures, les otites. Elle va avoir une action immédiate sur les hématomes, réduire ou empêcher l’inflammation et le gonflement. Elle cicatrise les plaies et  aseptise. En externe on peut appliquer l’argile sous forme de  cataplasmes, de poudre sèche ou de compresses d’argile.

Comment faire un cataplasme :
Remplir un récipient non métallique (par exemple un récipient en plastique alimentaire muni d’un couvercle  hermétique) avec la quantité d’argile sèche jugée nécessaire, ajouter de l’eau pour humidifier l’argile, mais ne pas remuer.  Certains auteurs déconseillent le plastique.
Il faut fermer hermétiquement le récipient car l’argile à découvert  va tout absorber. 
Laisser reposer sans remuer pendant vingt à trente minutes.  Ainsi l’argile va être humidifiée de manière homogène, sans grumeaux.  Mais certains auteurs comme  Christopher Vasey ou Germaine LLodra Marcon  préconisent même de laisser reposer pendant 1 heure. On attrape une  poignée d’argile sur sa main en se servant d’un morceau de papier essuie tout ou un carré de tissus comme gant. Attention de ne pas utiliser  de film plastique, car l’argile a besoin de respirer.
On applique le cataplasme directement sur la peau ou la blessure (l’argile doit être en contact direct). Pour éviter de salir les alentours on peut garder l’argile  recouverte d’un tissu. On peut fixer le cataplasme avec une bande en coton blanc élastique mais sans serrer (pour ne pas gêner la circulation du sang).  On peut intercaler une fine gaze entre le cataplasme et la partie de corps couverte de cheveux (les endroits velus).
De manière générale en pose des cataplasmes froids (réalisés avec de l’eau fraiche)- surtout sur  un organe enflammé ou congestionné. Ici l’argile a une action draineuse, anti-inflammatoire et décongestionnante.
Mais lorsque l’organisme manque de vitalité (chez les vieillards ou les personnes anémiques)  pour réagir au cataplasme froid, Christopher Vasey préconise de poser un cataplasme chaud (avec l’argile réchauffé au bain-marie ou sur un radiateur) Il ne faut jamais réchauffer l’argile sur le feu car ça lui fera perdre toute son efficacité.
La durée.  On peut garder le cataplasme tant qu’il procure une sensation agréable. Dès que le cataplasme devient sec  ou chaud il faut l’enlever et remettre l’autre.  Si le cataplasme devient brulant  ça veut dire qu’il est saturé de déchets.  Il vaut mieux changer de cataplasme  pour éviter que les déchets ne restent trop longtemps en contact avec la peau car il est possible qu’ils soient réabsorbés. On peut renouveler plusieurs fois. Toute l’argile employée doit être impérativement jetée.
Parfois on peut observer une aggravation de l’état d’une plaie ou un abcès après l’application d’un cataplasme.  Mais c’est justement la preuve que l’argile est en train de faire son travail d’épuration et qu’elle draine les impuretés de l’organisme entier vers cet orifice. Il faut alors persévérer.
Mais il est également  extrêmement important de toujours activer l’un des deux points de drainage  (nuque et bas du ventre). La pose de cataplasme sur un endroit à soigner doit être  toujours accompagnée par la pose d’un cataplasme  soit  sur le bas du ventre (juste au-dessus du pubis touchant légèrement l’os du pubis)  ou sur la nuque (sur  la partie creuse du cou). Si on applique le cataplasme d’argile  uniquement sur l’endroit à traiter, l’argile va attirer tous les déchets du corps justement vers cet endroit. D’où l’impression que l’argile n’a pas aidé et qu’elle a même a  aggravé la situation. Pour cela si par exemple on veut soigner une otite il faudra faire le cataplasme d’argile sur l’oreille et sur le cou (le point de drainage le plus proche de l’oreille).
La seule exception c’est la pose de petits cataplasmes pour une action locale sur une petite verrue par exemple.
Pour les yeux ou les oreilles il est plus facile d’appliquer des compresses d’argile. Tremper une toile de coton ou de lin dans de l’eau argileuse, attendre quelques minutes jusqu’à ce qu’elle soit bien imbibée, la presser et poser sur les yeux fermés ou derrière les oreilles.
On peut également l’appliquer en externe sous forme  de poudre : pour stopper les hémorragies (premier secours, car c’est un hémostatique puissant), ou pour sécher un bouton sur le visage.
Sources
La méthode France Guillain  France Guillain
Manuel de détoxication Christopher Vasey
Antibiotiques naturels Docteur Jean-Pierre Willem
Les vertus de l’argile Germaine LLodra Marcon Pluriel nature nr 88
L’argile : un décontaminant universel Jade Allègre Biocontact nr 221

Autres articles:
L’ argile-les precautions à prendre
L’application de l’argile en externe
L’application de l’argile en interne.

Related posts

One Thought to “Comment faire un cataplasme d’argile?”

  1. […] Autres articles: L’ argile-les precautions à prendre L’application de l’argile en externe […]

Leave a Comment