Faire aimer les légumes aux enfants

C’est un défi quotidien de chaque maman. Pour y parvenir il faut une bonne dose de créativité et/ou de persuasion. Mais comme les bonnes habitudes se forment très tôt, il est préférable de commencer dès plus jeune âge. Voici quelques idées (pistes) à explorer et à développer. En espérant qu’elles seront pour vous une source d’inspiration.

1. Préparons une assiette pleine de couleurs, créative, avec un peu d’humour.

Pourquoi ne pas transformer une pizza un peu tristounette en bonhomme avec des tranches de concombre comme les yeux et un morceau de tomate en guise de la bouche. On mange d’abord avec les yeux. La présentation du plat peut ouvrir l’appétit ou au contraire le couper. Il vaut mieux mettre toutes les chances de notre côté.

2. Faisons participer les enfants.

Ils seront ravis. Nous pouvons  les demander de faire une composition    (selon leur envie et humeur) sur le plateau de légumes. Ils seront fiers d’être utile. Nous profiterons ainsi de leur créativité et spontanéité. Peut-être au passage ils vont gouter quelque chose. C’est le passage obligatoire pour chaque cuisinier. Cuisiner qui ne goute pas ses chefs-d’œuvre n’est pas crédible.

3. Commençons l’éducation du gout le plus tôt possible.

Les bonnes habitudes restent pour toute la vie. Mais le gout pour certains aliments commence à se former déjà dans le ventre de la maman.

Pour cela pendant la grossesse faisons plein de fruits et de légumes. Bien lavés, le mieux dans l’eau avec du vinaigre blanc  (surtout si vous n’êtes pas immunisées contre la toxoplasmose).

Les légumes vont vous fournir des précieuses fibres (efficaces contre la constipation, courante pendant la grossesse) et une bonne dose de vitamines et de sels minéraux, facilement assimilables, car naturels (pas synthétiques), bénéfiques pour la maman et son bébé.

4. Mettons régulièrement sur la table différents sortes de  fruits et de légumes.

Le mieux avec chaque repas (fruits et légumes de saison). Car pour pouvoir aimer quelque chose il faut d’abord s’y habituer. Ainsi on revient volonietrement (dans la vie adultes) vers les goutes retenus de notre enfance.

5. Ne nous limitons pas aux légumes que nos enfants connaissent déjà et acceptent facilement.

Faisons-les découvrir autres choses, élargir leurs horizons.  Les enfants adorent expérimenter et découvrir des nouveautés. Même si au début ils restent méfiants envers des nouvelles expériences gastronomiques. Quel dommage de se limiter à une seule tomate et concombre, pendant toute l’année. On a une telle abondance de choix.

6. Assaisonnons nos légumes.

Ils passeront mieux assaisonnés. Il s’agit de briser les premières glaces. Il existe beaucoup de condiments différents : sauce Shoyu, Tamari,  sauce vinaigrette, Gomasio. Osons quelques expériences.

7. Une autre technique consiste à planquer soigneusement la moindre trace de légumes dans le plat dont les enfants raffolent.

Ça C’est pour les plus irréductibles, récalcitrants. Dans le prochain poste la recette pour une pizza aux légumes cachés.

8. Combinons toutes ces méthodes ensemble.

C’est aussi une méthode. Et pas si mal que ça.  

 

Related posts

Leave a Comment